Accueil Société

En Tunisie, le tourisme est dans un état critique

Un an après les attentats, l’économie tunisienne est durement pénalisée par la situation catastrophique d’un tourisme exsangue.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 3 min

Hôtels vides, restaurateurs qui font la grimace, plages aussi désertiques que le Sahel tout proche. Un an après les attentats qui ont frappé la Tunisie, à Sousse et à Tunis, le tourisme est en berne. Jusque-là, il représentait plus de 7 % du produit intérieur brut et faisait vivre – directement ou indirectement – un million de personnes. Près de 150.000 Belges se rendaient alors en en Tunisie chaque année. Mais ça, c’était avant.

« La situation est catastrophique, note Hervé Ducruet, journaliste pour le magazine professionnel Pagtour. Même si certains signes timides sont perceptibles. On voit par exemple que les touristes britanniques commencent à revenir mais on reste très loin des flux du passé ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs