Accueil Sports Autres sports Jeux olympiques

La sécurité des JO de Rio monte d’un cran après les attentats de Nice

Après l’attentat de Nice qui a fait au moins 84 morts, le Brésil a décidé de renforcer la sécurité des JO de Rio de Janeiro (5-21 août), après une réunion au sommet vendredi.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Le président par intérim Michel Temer s’est réuni d’urgence avec ses ministres régaliens et le responsable du renseignement, Sergio Etchegoyen.

« Nous procédons à une révision finale de notre plan afin de voir ce qui peut être perfectionné en fonction de ce qui vient de se passer », a déclaré ce dernier au sortir de la réunion.

Le dispositif des personnels de sécurité, qui officiera à plein à partir du 24 juillet, mobilisera quelque 85.000 membres des forces de l’ordre – 47.000 policiers et 38.000 militaires – pour assurer la protection des 10.500 athlètes et des officiels, journalistes et 500.000 touristes du monde entier attendus pour les Jeux.

Avant la réunion, les autorités avaient annoncé que le renforcement de ce dispositif de sécurité, pour les premiers JO organisés en Amérique du Sud, concernerait essentiellement les points de contrôle.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Jeux olympiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs