Accueil Culture Livres

Des fleurs du bien, pour sourire cet été

L’humour est la politesse du désespoir, mais il défoule, non ?

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 5 min

Une journée sans rire est une journée perdue, dirait-on pour paraphraser la sentence plus sérieuse de Titus. D’abord parce qu’il est le plus souvent convivial : on rit ensemble, et ça fait du bien. Ensuite parce qu’il permet un pas de côté, une distance prise vis-à-vis des autres et du réel, un recul sur ce qu’on vit et qui n’est pas toujours franchement drôle. «  Le rire est un acquiescement à la vie  », dit Franck Médioni dans Le goût de l’humour.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs