Accueil Monde

Daesh recule en Irak mais n’est toujours pas vaincu

Le groupe Etat islamique recule sur le terrain mais est encore loin d’avoir été rayé de la carte du monde arabe.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Avant que Daesh ne revendique l’attentat de Nice, François Hollande avait déjà annoncé, vendredi matin, un « renforcement » de l’action militaire française en Irak et en Syrie, où la France combat déjà Daesh depuis bientôt deux ans.

Quels moyens militaires le président français songe-t-il déployer ? Pas d’informations précises à ce sujet pour le moment. Par contre, François Hollande avait déjà annoncé mercredi que la France allait renvoyer son porte-avions Charles de Gaulle dans le Golfe, à l’automne, pour porter main-forte à la coalition internationale (dont la France fait partie) pour bombarder les positions de Daesh. Ce sera la troisième sortie du porte-avions français dans le cadre de la guerre contre Daesh, après les opérations d’avril 2015 et de novembre 2015. Lors de cette deuxième mission, la France avait fait 23 vols de reconnaissance au-dessus de l’Irak et de la Syrie et avait frappé les djihadistes de Daesh à 80 reprises.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Salman Rushdie: un symbole poignardé

Le célèbre écrivain d’origine indienne a subi une agression au couteau à New York. Depuis 33 ans, sa dimension littéraire a été occultée par une vision réductrice d’une œuvre ample et généreuse.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs