Accueil La Une Monde

L’heure des règlements de compte a déjà sonné en Turquie

L’ombrageux et autoritaire Erdogan sort vainqueur du coup. La Turquie évite un scénario à l’égyptienne. Mais les règlements de compte sont lancés.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Ce qui se passe en Turquie peut avoir des répercussions mondiales : ce pays musulman très peuplé (presque 80 millions d’âmes), trait d’union géographique entre l’Orient et l’Occident mais aussi bordé par des Etats comme la Syrie, l’Irak et l’Iran, est un membre majeur de l’Otan dont il possède la seconde armée.

Depuis quatorze années, sous la houlette de Recep Tayyip Erdogan, un dirigeant charismatique puisqu’il draine environ la moitié des électeurs, la Turquie a connu une belle croissance économique mais le bilan s’est assombri ces derniers temps par la dérive autoritaire du président dans le contexte de la guerre en Syrie et des velléités séditieuses kurdes.

Alors, qui a perdu et qui a gagné, après cette tentative de coup d’Etat ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Frans Lespagnard, lundi 18 juillet 2016, 13:59

    Avec une centaine de généraux sur 350 arrêtés ou démis....2 commandants d'armée sur 3 ....il ne va guère rester d'encadrement supérieur dans l'armée turque si on y ajoute toutes les purges qui se sont succédées depuis une dizaine d'année. Il est étonnant que l'armée turque conserve ses capacités opérationnelles déjà mises à mal ces dernières années par le combat contre les kurdes. Le rôle que lui attribue l'Otan perd déjà de fait de son importance.

  • Posté par Benoît Langhendries, lundi 18 juillet 2016, 11:05

    Un vrai leader démocratique ? Erdogan ? Franchement, vous me navrez ! Ce qui résultera de ce coup d'état c'est un renforcement de la dictature qui s'installe depuis que cet Erdogan est devenu président (Sultan serait plus juste) de Turquie : http://www.les-crises.fr

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs