Accueil Ma Santé

Pourquoi l’infarctus touche de plus en plus de jeunes femmes

Non, les maladies cardiovasculaires ne sont pas que des pathologies masculines. Pire, le nombre de femmes de moins de 50 ans victimes d’un infarctus a été multiplié par trois ces 15 dernières années. Les symptômes atypiques engendrent régulièrement un retard de diagnostic et une prise en charge thérapeutique trop tardive.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Infarctus… Neuf lettres qui évoquent instantanément le souvenir (lointain ou proche) d’un homme quinquagénaire qui s’agrippe la poitrine. Un cliché qui a la dent dure. Selon les chiffres de la Ligue Cardiologique Belge, 31 % des décès de femmes sont liés aux maladies cardiovasculaires. « Ces dernières sont encore et toujours considérées comme des maladies masculines. Elles sont pourtant la première cause de mortalité féminine en Belgique et dans le monde, et ce même avant le cancer du sein », affirme Rik Vanhoof, le directeur de la Ligue Cardiologique.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Ma Santé

L’athérosclérose au cœur d’une campagne de sensibilisation

Chaque année, l’athérosclérose fait plus de 23.000 victimes en Belgique. Face à ce tueur silencieux largement sous-estimé par le public et le politique, la Ligue cardiologique belge lance un appel à l’action centré sur la sensibilisation et la prévention. Des habitudes simples peuvent réduire les risques.
Voir plus d'articles

Le meilleur de l’actu

Inscrivez-vous aux newsletters

Je m'inscris

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs