Accueil Sports Cyclisme

Greg Van Avermaet déçu de ne pas avoir pu jouer la victoire: «Je ne pouvais pas faire plus»

Dixième de la seizième étape du Tour de France qui semblait taillée pour ses qualités de puncheur à Berne, le Belge Greg Van Avermaet (BMC) a affiché sa déception sur la ligne d’arrivée, dans la capitale suisse chère à son patron suisse Andy Rihs.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Sous le chaud soleil bernois, aux abords du Stade de Suisse, Greg Van Avermaet a dû prendre quelques secondes avant de reprendre son souffle après le sprint de deux kilomètres entre le bas de la capitale suisse et la ligne d’arrivée. «  C’était intense de bout en bout. Michael Schär a bien géré l’entame de la montée mais le tempo a été très rapide. C’était quasiment impossible de sortir dans ces conditions  », explique le coureur de la BMC, vainqueur de la 5e étape au Lioran et porteur du maillot jaune durant trois jours. «  Je suis un peu déçu vu que le profil me convenait mais je ne pouvais pas faire plus et je n’avais pas trop de regret à avoir quand je vois tous les sprinters qui étaient encore présents dans le peloton au sommet de la côte finale  ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cyclisme

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs