Accueil Monde

Après le putsch manqué, les autorités turques s’attellent au «grand ménage»

Le Premier ministre turc, Binali Yildirim, a fait état lundi d’un total de 7543 arrestations, dont 6038 soldats, après le putsch manqué de la nuit de vendredi à samedi. Dans la fonction publique, les grandes purges continuent.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

L a journée, au travail. Le soir, sur les places !  » Le Premier ministre turc, Binali Yildirim, continuait lundi d’appeler ses concitoyens à descendre dans les rues, drapeaux rouge et blanc à la main, pour « une veille démocratique ». En conférence de presse, après un Conseil des ministres, le chef du gouvernement a livré le dernier bilan de la tentative de putsch qui a tenu la Turquie en éveil dans la nuit du 15 au 16 juillet : 208 personnes sont mortes (sans compter les putschistes), dont 145 civils, auxquels s’ajoutent 1491 blessés. Binali Yildirim a dit n’avoir aucun doute sur l’identité des « terroristes » derrière cette tentative, attribuée aux fidèles de l’imam Fethullah Gülen. « Nous livrerons les documents le moment venu. Pour l’heure, nous sommes occupés à gérer les secousses et à nettoyer le terrain », a déclaré le Premier ministre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs