Accueil Opinions

Dans «Le Soir» de 1934: Léopold III prête serment dans une Belgique sous le choc

C’est un Léopold III à la mine grise qui prête serment le 23 février 1934. Comme lui, la Belgique est sous le choc de la disparition soudaine d’Albert Ier.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 4 min

Il est difficile d’imaginer aujourd’hui que Léopold III fut un roi populaire. Et pourtant, quand il monte sur le trône, en 1934, il jouit d’une très large sympathie dans la population belge. Le jeune Léopold hérite de l’affection que le peuple belge portait à son père, AlbertIer, décédé soudainement. Son épouse, Astrid, est très appréciée également. Avec leurs trois enfants, Joséphine-Charlotte, Baudouin et Albert, ils proposent aux Belges l’image de la cellule familiale idéale. La reine Astrid décède l’année suivant, renforçant la compassion du peuple pour ce roi veuf et orphelin, dans ces années 30 de tous les dangers. Cette popularité, il va la conserver jusqu’à la fin de la guerre, quand la « Question royale » va ébranler la Belgique et l’entailler de plaies qui mettront des décennies à cicatriser.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs