Accueil La Une Monde

Pollution importante au Nigeria après un nouveau sabotage d’oléoduc

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Un nouveau sabotage d’oléoduc a provoqué une importante pollution dans le sud du Nigeria, a déclaré un responsable de l’industrie pétrolière du premier producteur de brut d’Afrique.

Des rebelles présumés ont fait sauter lundi le pipeline géré par la société Pipelines and Products Marketing Company (PPMC) à Batan, près de Warri, selon le responsable qui a requis l’anonymat. La PPMC est une filiale de la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC), la compagnie pétrolière nationale, qui a passé des contrats avec des firmes occidentales comme Shell, Chevron, Exxon, Eni et Total.

L’attaque n’a pas été revendiquée mais les installations pétrolières du sud du Nigeria ont été la cible depuis février d’une série de sabotages de la part d’un nouveau groupe de rebelles, les Vengeurs du delta du Niger (NDA).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

USA: l’intrusion du ballon chinois était préméditée

Branle-bas de combat au PC souterrain de la défense aérienne nord-américaine, décollage en trombe d’avions de chasse équipés de missiles air-air : l’Amérique de Joe Biden a traité l’intrusion du ballon stratosphérique chinois comme une véritable provocation de Pékin et traité l’incident avec la manière forte, quoique tardive.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs