Accueil La Une Monde

L’Allemagne dans le viseur de Daesh

L’Etat islamique revendique pour la première fois une attaque qui a fait quatre blessés graves dans un train régional. La thèse de la radicalisation rapide du réfugié afghan de 17 ans est privilégiée. Les mesures de sécurité restent inchangées dans le pays.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Comme l’auteur du massacre de Nice, l’Afghan de 17 ans qui a attaqué à la hache et au couteau lundi soir plusieurs personnes dans un train régional allemand se serait radicalisé dans les dernières semaines. « Il n’était pas connu comme fanatique », a insisté mardi Joachim Hermann, le ministre de l’Intérieur de Bavière, la région où a eu lieu l’attentat.

Le jeune réfugié ne faisait l’objet d’aucune fiche et n’avait aucun antécédent judiciaire. Les témoins interrogés le décrivent même comme quelqu’un de « calme » et « d’équilibré ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs