Accueil Économie

La Belgique va-t-elle renoncer au retour à l’équilibre en 2018?

Dans l’adversité économique et budgétaire, la suédoise fait front et jure que la trajectoire budgétaire sera respectée. L’effort requis est colossal. Est-ce réaliste ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 2 min

Officiellement, la Belgique maintient l’objectif de retour à l’équilibre budgétaire structurel (hors mesures « one shot » et impact de la conjoncture) en 2018, prévu dans le programme de stabilité convenu avec la Commission européenne.

2,4 milliards en 2017. Selon le comité de monitoring, des efforts additionnels sont requis, au niveau fédéral, à hauteur de 1,3 milliard cette année et de 1,1 milliard l’an prochain. Soit 2,4 milliards qui, puisque l’année courante est déjà bien avancée, devront être « économisés » essentiellement sur le budget 2017, que la suédoise doit boucler pour le 15 octobre (nos éditions d’hier). Ces chiffres concernent l’Entité I (pouvoir fédéral et Sécurité sociale), et excluent l’Entité II (Communautés, Régions et pouvoirs locaux).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs