Accueil Opinions

Dans «Le Soir» de 1951: le début du règne d’un roi qui ne voulait pas être roi

Monté sur le trône à l’âge de 20 ans après l’abdication de son père et la Question royale, Baudouin a connu la fin des colonies et l’avènement d’une Belgique fédérale.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 4 min

Quarante-deux ans et quatorze jours. Le très long règne de Baudouin est ponctué de plusieurs moments clés pour la Belgique dont l’indépendance du Congo et l’assassinat de Lumumba, le Pacte scolaire, la loi unique et la grève générale de l’hiver 1960, l’entrée dans des organisations internationales (ONU, Otan et UE), des problèmes communautaires à répétition et la fédéralisation de l’Etat.

Monté sur le trône à l’âge de 20 ans seulement, Baudouin est exposé à des événements difficiles dès son enfance. Il n’a que 5 ans en 1935 quand sa mère, la reine Astrid, meurt dans un accident de voiture en Suisse. A l’âge de 10 ans, il connaît la guerre puis l’exil en Allemagne.

Après la guerre, la controverse à propos des actes de son père pendant l’occupation l’oblige à vivre un nouvel exil en Suisse cette fois, de 1945 à 1950. Au retour de sa famille en Belgique, il subit la Question royale et la mise à l’écart de son père Léopold III pour éviter une guerre civile.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs