Accueil Culture

Le livre bientôt protégé, enfin !

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

La conséquence immédiate et qui marquera le plus l’amateur de livres, c’est qu’il n’y aura plus d’étiquette ( le mark-up) en quatrième de couverture des bouquins masquant le prix fixé par l’éditeur français et l’augmentant de 12 à 15 % sous prétexte de frais de diffusion en Belgique. Le même roman est aujourd’hui plus cher à Bruxelles qu’à Bordeaux ou Ajaccio, bien plus éloignés de Paris que notre capitale. Ce ne sera plus le cas, et c’est une bénédiction. Mais ce ne sera pas le seul effet de ce décret, quand il sera effectif, sans doute fin 2017.

C’est qu’en supprimant cette tabelle, le livre sera moins cher, il est donc démocratisé et cela ne peut que promouvoir la lecture.

C’est qu’en fixant un prix unique pour tous les détaillants, on atteint une juste concurrence entre les libraires, les grandes surfaces et les sociétés de vente en ligne. Ce qui valorise les libraires, leur sens du contact, la qualité de leurs conseils, la possibilité d’y faire des découvertes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs