Accueil Sports Autres sports

Le CIO: à l’heure du choix

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Gamin, à l’école, on est tous passé par là en criant logiquement à l’injustice. Une classe complète, privée de récréation ou « collée » pendant une heure ou deux pour l’exemple, à cause de la bêtise de l’un de ses élèves que personne ne songe à dénoncer. Une punition collective pour sanctionner un acte individuel, avec tout le côté arbitraire qu’elle représente.

C’est un peu face à ce dilemme-là que se retrouve aujourd’hui le Comité international olympique (CIO) après la décision du Tribunal arbitral du sport (TAS) de rejeter l’appel des 68 athlètes russes contre la décision de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) de les considérer comme inéligibles pour les Jeux de Rio. Une mesure inverse lui aurait facilité le travail ; celle-ci lui met un peu plus de pression à quelques jours de la décision historique qu’il va devoir prendre : exclure toute la Russie ou pas pour la faute de quelques-uns.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Autres sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs