Accueil Sports Autres sports

Pour le TAS, c’est 68 fois non

Les athlètes russes seront bel et bien privés de Jeux olympiques. La pression est désormais sur le CIO pour étendre cette suspension à toutes les autres disciplines.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Oubliez Yelena Isinbayeva et sa quête d’une troisième couronne olympique à la perche. Ne pensez plus à Serguei Shubenkov, qui espérait conquérir l’or aux Jeux sur 110 m haies un an après l’avoir obtenu aux Mondiaux de Pékin. Effacez de votre mémoire la longue chevelure du fantasque sauteur en hauteur Ivan Ukhov, qui pouvait confirmer son titre de Londres.

L’équipe russe d’athlétisme loupera bien les Jeux de Rio, comme l’a préconisé la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) à la mi-juin, lorsqu’elle a prolongé la suspension collective qu’elle lui avait infligée dès novembre 2015 à la suite des révélations de dopage d’Etat par la chaîne allemande ARD. Ainsi en a décidé, ce jeudi, le Tribunal arbitral du sport (TAS) que 68 athlètes russes avaient saisi dans l’espoir d’inverser la tendance via la « porte ouverte » laissée par l’IAAF pour les athlètes pouvant prouver qu’ils suivaient un programme antidopage crédible.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Autres sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs