Accueil Opinions

Dans «Le Soir» de 1993 : Albert II appelle à un nouveau pacte économique et social

Alors qu’il avait succédé à Baudouin pour un règne que beaucoup avaient imaginé bref, Albert II a finalement accompagné durant 20 ans l’évolution du pays.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 4 min

L’accession au trône d’Albert II, le 9 août 1993, fut longtemps présentée comme l’aboutissement d’une volonté politique : à la mort du roi Baudouin, les principales personnalités de l’époque l’auraient convaincu d’accepter la succession royale alors que le prince Philippe se préparait déjà depuis plusieurs années dans l’ombre mais n’avait pas terminé sa formation. Plus probablement, cette succession a été envisagée par Baudouin lui-même, dont la santé s’était détériorée au cours des derniers mois, et scellée dans un pacte secret liant les deux frères. Aux termes de celui-ci, en cas de décès prématuré de Baudouin, c’est Albert qui devait monter sur le trône, pour permettre au prince Philippe de terminer sa formation et de conclure un mariage.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs