Accueil Sports Cyclisme

Tour de France: «J’aurais aimé remporter une 2e étape» avoue De Gendt

Le Belge s’est montré à son avantage au cours de la journée de samedi.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Thomas De Gendt bouclera dimanche ses valises avec en poche une glorieuse victoire d’étape au Mont Ventoux, le maillot à pois qu’il aura porté pendant six jours, la place de dauphin du Roi de la montagne, le Polonais Rafal Majka (Tinkoff), déjà couronné en 2014, et du coureur le plus combatif, le Slovaque Peter Sagan (Tinkoff). «  Je pensais que ce prix serait attribué à Julian Alaphilippe (Etixx-Quick Step), un Français  », avoue-t-il à ce sujet, «  mais bon Sagan le méritait. Il est drôlement fort, celui-là…  »

Comme la veille De Gendt a attaqué. Il faisait en effet partie du groupe de 30 coureurs échappés dans l’ascension du Col des Aravis (2e catégorie), puis est même apparu seul en tête de la course au sommet du Col de la Ramaz (1e catégorie), avant de se montrer peu à l’aise dans la descente sous la pluie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cyclisme

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs