Accueil Économie

Foire de Libramont: les restes, ce n’est pas pour les chiens

La Wallonie lancera son Rest-O-Pack en septembre, histoire de lutter contre le gaspillage alimentaire.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Julie a des convictions. Et une vraie capacité à les transmettre. Pour elle, voir le contenu de son assiette non terminée finir dans la poubelle d’un restaurant, c’est un non-sens. Pour le professionnel de la cuisine pourtant, c’est souvent une contrainte, coincé qu’il est entre la volonté de préserver sa réputation, l’absence d’emballage adéquat et la méfiance sur le sort qui sera réservé aux restes par le client. La semaine dernière encore, Julie a dû insister lourdement pour que le cuisinier grec à qui elle venait de régler l’addition lui confie les reliquats de son repas.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Neuret Joseph, lundi 25 juillet 2016, 14:14

    et borsu il le soutient le bio en votant pour le roundup et Monsanto N'importe quoi !

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs