Accueil Monde

A Philadelphie, le peuple de Bernie Sanders entre colère et résignation

La convention démocrate s’est ouverte ce lundi à Philadelphie. Le parti voulait montrer un visage uni pour le sprint final, mais l’« affaire des e-mails », traduisant un favoritisme pour Hillary Clinton lors de la campagne des primaires, est venue tout bousculer.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Ron Suarez, Josephine Heck et Kathy Blaser ne décolèrent pas. Ces trois militants, fidèles de Bernie Sanders viennent d’apprendre le coup pendable joué par Hillary Clinton à l’encontre de son ancien adversaire dans les primaires démocrates. Et ils n’en croient pas leurs oreilles : non seulement Wikileaks vient de dévoiler vendredi 20.000 courriels du Parti démocrate complotant contre leur héros, dont la tignasse blanche se décline sur leurs t-shirts bleu roi, mais en plus, Debbie Wasserman Schultz, première incriminée, aurait démissionné de son poste de secrétaire-général du DNC (Comité national démocrate) pour rempiler comme conseillère « honorifique » de la campagne Clinton.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs