Accueil Culture

Yann Moix: «Il y a un lien entre misère sexuelle et Djihad»

Le successeur d’Aymeric Caron débute samedi comme chroniqueur d’« On n’est pas couché ». Il a bien l’intention de surprendre son monde. En refusant la tradition du clash, dit-il. Et en préservant les artistes… mais pas les autres.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 10 min

C’est ce samedi soir que Yann Moix fera ses débuts comme chroniqueur de l’émission On n’est pas couché (ONPC), aux côtés de Léa Salamé. Le talk-show de Laurent Ruquier, qui entame sa dixième saison, a trouvé un successeur à Aymeric Caron.

Le romancier, pamphlétaire et cinéaste s’inscrit, quoi qu’il s’en défende, dans la tradition des grands polémistes français, chers à l’émission produite par Catherine Barma. Mais Moix le polémiste vient aussi avec son bagage d’artiste - romancier et cinéaste. Et annonce d’emblée qu’avec lui, les artistes auront la vie douce.

Vous devenez le nouveau chroniqueur d’ONPC cette semaine. Qu’aviez-vous besoin de ce nouveau défi, vous qui en menez tant à la fois ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs