Accueil La Une Monde

Église attaquée en France: «Ces gens sont des fous, ils ont le cerveau lessivé»

Saint-Étienne-du-Rouvray, petite commune tranquille de Seine-Maritime, se sent insécurisée, hébétée. Et crie sa colère, toutes communautés confondues. Reportage.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

L’église ne sonne plus ni les heures, ni l’office. Figée par l’horreur, ceinturée de camions de pompiers et de centaines de représentants des forces de l’ordre, elle est le théâtre insolite de la barbarie, une scène de crime. On a égorgé le prêtre en pleine messe, blessé au couteau des fidèles. Un réveil dans l’épouvante, pour les 27 .000 habitants de Saint-Étienne-du-Rouvray, petite commune tranquille de Seine-Maritime, sous le bruit des coups de feu des policiers de la BRI de Rouen, qui ont abattu les deux terroristes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Remacle José, samedi 30 juillet 2016, 18:07

    Ni fous, ni "lessivés" Ce sont des jeune aigris, frustrés qui ne peuvent, ne veulent se résigner à s'intégrer dans notre cadre de vie!

  • Posté par Wilmes Jean, mercredi 27 juillet 2016, 6:59

    Le parquet s oppose a sa liberation et malgré tout on le lache.Il faudrait peut etre commencer a responsabilise ces gens qui decident de liberer contre l avis des autres.Surtout quand on entend la racaille qui y vit ou y on vecu dans les villages aux allentours.C est incroyable cella me revolte.

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs