Accueil Sciences et santé

Cancer: faut-il punir ceux qui ne se dépistent pas?

Le gouvernement grec rend les dépistages obligatoires. Et ne remboursera que la moitié des soins de ceux qui ne s’y plieraient pas. Vraiment impensable en Belgique ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Faut-il pénaliser les patients qui développent un cancer après avoir négligé de suivre des examens de dépistage ? Une idée surréaliste ou choquante ? C’est pourtant ce que vient de proposer le ministre grec de la Santé, qui veut obliger les patients à couvrir la moitié de leurs frais de traitement au lieu d’être totalement remboursés.

Les sanctions

Cette mesure ne serait activée qu’après que les autorités sanitaires d’Athènes auront rendu obligatoires quatre examens de détection précoce : les mammographies, les frottis, les dosages de l’antigène spécifique de la prostate et les colonoscopies. Ces dépistages seraient gratuits.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs