Accueil Monde

«Obligée de condamner Katumbi»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

La présidente du tribunal de paix de Lubumbashi a, dans une lettre à sa hiérarchie, demandé que soit considérée comme nulle sa signature apposée au bas du jugement condamnant l’ex-gouverneur de la province du Katanga, Moïse Katumbi, à une peine de trois ans de prison dans une affaire de spoliation immobilière, a appris l’agence Belga.

« Je saisis votre autorité (...) pour dénoncer les contraintes physiques et morales exercées sur ma personne avant l’audience et pendant le délibéré pour que ma signature soit apposée sur le jugement », condamnant M. Katumbi a indiqué la juge Chantal Ramazani Wazuri dans ce document. « J’ai été obligée de condamner » M. Katumbi, a ajouté Mme Ramazani, évoquant des pressions émanant de l’Agence nationale de Renseignements, de la présidence de la République et de la Cour d’appel de Lubumbashi. (b)

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs