Accueil Sciences et santé

Les ados gothiques seraient plus susceptibles d’être dépressifs

On doit l’étude à des experts des universités d’Oxford et de Bristol.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Les adolescents, fans de l’univers et de la musique gothique, sont plus susceptibles d’être dépressifs, selon une étude d’experts des universités d’Oxford et de Bristol, dont les résultats ont été publiés dans le journal Lancet Psychiatry.

«Ecouter ce genre de musique de manière répétée pourrait jouer sur l’humeur et exacerber les symptômes de la dépression», préviennent les chercheurs qui ont interrogé près de 4.000 jeunes âgés de 15 à 18 ans. Par ailleurs, les scientifiques expliquent aussi que des adolescents, cibles de quolibets de la part de leurs pairs et en risque de dépression, peuvent aussi trouver un exutoire dans l’univers gothique.

Dix-huit pc des sondés, qui s’affirmaient gothiques à l’âge de 15 ans, affirment avoir été dépressifs à 18 ans. Et, 37% d’entre eux indiquent s’être auto-mutilés, soit cinq fois de plus que la moyenne.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs