Accueil Société

Identification: un numéro vert pour signaler les radicalisations

Le système existe en France depuis plus de deux ans et semble porter ses fruits.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au pôle Multimédias Temps de lecture: 3 min

Un collègue se met subitement à refuser d’obéir aux ordres d’une supérieure hiérarchique ? Un proche change du jour au lendemain de régime alimentaire et se comporte bizarrement ? On appelle ces modifications comportementales des « signaux faibles ». Des informations fragmentaires qui peuvent en cacher davantage, dans ce cas-ci, une radicalisation.

Ces signaux faibles sont déjà utilisés en France pour identifier des individus en voie supposée de radicalisation. Ainsi, l’Hexagone a mis en place il y a un peu plus de deux ans un numéro gratuit pour signaler des comportements suspects d’un proche, d’un collègue ou d’un ami, aux forces de l’ordre. Dans la foulée, l’Intérieur a fourni une fiche explicative indiquant quelques comportements qui « peuvent être le signe d’une radicalisation ». Au bout du fil, des policiers spécialement formés qui décident, à l’aide d’une grille d’analyse si, oui ou non, une enquête à lieu d’être lancée.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Un nouveau code pénal présenté avant cet été, mais sans le féminicide

Le ministre de la Justice annonce vouloir passer la réforme du code pénal en première lecture avant l’été. Si celui-ci, vieux de plus de 150 ans, doit être dépoussiéré et mieux organisé, ses auteurs estiment qu’il faut être prudents avec la notion de féminicide, que certains souhaitent y intégrer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs