Accueil Société

La communauté turque de Belgique sous tension après le putsch raté

Menaces, déprédations : l’hostilité des partisans d’Erdogan envers les sympathisants de Fethullah Gülen s’est exportée jusqu’en Belgique. Des plaintes ont été déposées contre X par des Belgo-Turcs proches de la mouvance güleniste.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Depuis la tentative de coup d’Etat du 15 juillet, les tensions sont vives au sein de la communauté turque de Belgique entre les partisans du président Erdogan et ceux qu’ils suspectent d’être des sympathisants de Fethullah Gülen, la bête noire du régime turc, qui l’accuse d’avoir ourdi le putsch raté. Au point que Fedactio, une coupole qui fédère une bonne soixantaine d’associations belgo-turques, a chargé l’avocat Walter Van Steenbrugge de déposer plainte contre X, à Gand, à la suite des menaces de mort et autres intimidations dont ceux qui passent pour des gülenistes font l’objet, tous ces jours-ci.

« Cela doit cesser », a expliqué Me  Van Steenbrugge dont la plainte, déposée ce jeudi, fait état de plus de 600 messages de haine collationnés par Fedactio en provenance, pour l’essentiel, du Limbourg, d’Anvers, de Gand et de Bruxelles.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs