Accueil Monde France

Attentat dans une église: Valls reconnaît un «échec» dans le suivi judiciaire d’Adel Kermiche

La justice antiterroriste française avait décidé de libérer l’un des deux auteurs du meurtre du prêtre Hamel en l’assignant à résidence sous bracelet électronique.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

La décision de la justice antiterroriste française de libérer Adel Kermiche, l’un des deux auteurs du meurtre d’un prêtre en l’assignant à résidence sous bracelet électronique, est un «  échec, il faut le reconnaître  », a estimé vendredi le Premier ministre français Manuel Valls dans une interview au Monde. Mais il se défend des attaques de l’opposition : «  Mon gouvernement ne sera pas celui qui créera des Guantanamo à la française  ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Wilmes Jean, vendredi 29 juillet 2016, 14:36

    C est bien il ne lui suffit plus que de pleurer comme Tony Blair et ils aurront l absolotions.

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs