Accueil La Une Culture

Jef Stevens, de l’autel à la piste

Après avoir été greffier et diacre, il est devenu danseur à 60 ans. Le voilà circassien dans Driften au Zomer.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Loués soient ces improbables retournements de l’existence. Qui eût cru que cet ancien diacre troquerait l’aube pour une toge d’empereur romain décadent, prêchant la jouissance éternelle dans une création de cirque contemporain ? Tantôt en slip, tantôt en talons aiguilles, Jef Stevens apporte une touche lynchéenne à Driften de Petri Dish, spectacle haut en couleur, acrobaties impressionnistes et contorsions surréalistes, à l’affiche du Zomer van Antwerpen. Le presque septuagénaire y va même d’une performance sportive en grimpant au mât chinois.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs