Accueil Sports Autres sports Jeux olympiques

JO 2016 : malgré le sabotage, les appartements des Belges étaient prêts à temps

Les appartements des athlètes belges ont bien failli ne jamais être prêts en raison d’un scandale de corruption au Brésil, juste avant les Jeux olympiques.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Le chef de mission Eddy De Smedt, accompagné de Rudy Lahor et Gert Van Looy, deux managers du COIB futurs chefs de mission aux Jeux Mondiaux et aux JO 2018, sont arrivés dans le Village Olympique le 19 juillet afin de préparer la venue des premiers athlètes belges. « Ils ont trouvé une situation compliquée », a expliqué Luc Rampaer le directeur de la communication du COIB, dimanche à l’agence Belga.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Jeux olympiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs