Accueil La Une Monde

Le journalisme aux temps du terrorisme

Quel positionnement les médias doivent-ils adopter face aux actualités liées au terrorisme ?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Les médias, oxygène du terrorisme ? C’est ce qu’affirmait fin juillet un juge antiterroriste français, accusant les journalistes, en couvrant à l’excès les attentats et l’émotion suscitée, de participer à la diffusion du sentiment de terreur recherché par les djihadistes. Voire de pousser les individus « borderline » à passer à l’acte, par mimétisme ou trop plein d’images. « Les médias démultiplient l’acte terroriste, comme s’il était reproduit x millions de fois dans chaque foyer », accusait un politologue.

Le journaliste européen, allié de Daesh à l’insu de son plein gré ? Quelques « commandements » pourraient nous en préserver. En voici trois.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

USA: l’intrusion du ballon chinois était préméditée

Branle-bas de combat au PC souterrain de la défense aérienne nord-américaine, décollage en trombe d’avions de chasse équipés de missiles air-air : l’Amérique de Joe Biden a traité l’intrusion du ballon stratosphérique chinois comme une véritable provocation de Pékin et traité l’incident avec la manière forte, quoique tardive.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs