Accueil Monde

Nigeria: une commission d’enquête confirme l’assassinat de 347 chiites par l’armée

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Une commission publique d’enquête a confirmé ce lundi que l’armée nigériane a tué 347 membres d’une secte chiite lors d’une manifestation à Kaduna en décembre, ce que l’armée a toujours nié.

Du 12 au 14 décembre, des affrontements ont éclaté à Zaria, fief du Mouvement islamique du Nigeria (IMN), groupe chiite partisan de l’instauration d’un régime à l’iranienne dans l’État de Kaduna (nord,) lors de la visite du général de l’armée Tukur Yusuf Buratai. « L’armée nigériane a utilisé une force excessive », peut-on lire dans le rapport publié par la commission mise en place par le gouvernement, ajoutant qu’un soldat a également été tué, déclenchant d’ailleurs ces deux jours de révolte. « Sur les 349 morts, 347 (exception faite du soldat tué et d’un membre de l’IMN mort en détention, ndlr) ont été enterrés dans une fosse commune », poursuit le rapport envoyé à l’AFP.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs