Accueil Sciences et santé

Dépression: une étude trouve une cause génétique à la maladie

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Une vaste étude confirme l’influence des gènes sur le risque de dépression chez les personnes d’origine européenne, un pas pour mieux comprendre la composante biologique de cette maladie et aider au développement de nouveaux traitements. Si l’on sait que la dépression ne se limite aux seuls aspects psychologiques et peut toucher des familles, la plupart des études antérieures n’ont pas réussi à identifier les variations génétiques qui influent sur le risque de dépression, en particulier chez les personnes d’ascendance européenne.

Réalisée par des chercheurs américains, cette nouvelle étude, publiée ce lundi dans la revue spécialisée Nature Genetics, a identifié 17 variations génétiques potentiellement à risque, réparties dans quinze régions du génome. La dépression touche plus de 350 millions de personnes dans le monde, selon l’OMS.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs