Accueil Société

Comment l’espace ronge le cœur

Les rayons cosmiques multiplient par cinq le risque cardiovasculaire chez les voyageurs vers la Lune. Sans protection, un voyage vers Mars serait très périlleux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

C’est une terrible découverte dont les résultats pourraient compromettre les ambitions de long séjour dans l’espace à des fins d’exploration, voire d’exploitation de ressources naturelles : les rayons cosmiques attaquent le système cardiovasculaire des astronautes, au point de quadrupler leur mortalité cardiovasculaire. L’étude publiée aujourd’hui dans Scientific Reports explique que si cet effet est resté occulté jusqu’à présent, c’est parce que les astronautes qui ont voyagé par exemple dans la Station spatiale internationale (ISS), même pour de longues périodes, restent protégés par la magnétosphère de la Terre, qui s’étend jusqu’à 350 et 400 km d’altitude.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs