Accueil La Une Belgique

Réfugiés: le grand écart entre Bart De Wever et les siens

Les ministres N-VA font allégeance à Bart De Wever et ses propos sur les migrants. Mais en même temps, ils réitèrent leur loyauté au gouvernement en prenant des mesures pour faire face à l’afflux des réfugiés.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Fermeté, rigueur, humanité. Tels sont les trois principes auxquels le gouvernement se réfère pour faire face au phénomène inédit de l’afflux des réfugiés dans notre pays. Charles Michel l’a encore répété à l’issue du conseil des ministres Pour mémoire, les chiffres des derniers mois donnent le tournis et la mesure de la situation : 1289 nouvelles entrées en avril dernier, 1708 en mai, 2289 en juin, 2.975 en juillet et 4.350 prévus d’ici la fin du mois. Le mouvement n’est pas près de se tarir. Et personne, au vu du contexte géopolitique, ne détecte une accalmie à l’horizon des nombreux conflits qui embrasent les régions touchées. Personne ne sait quand le secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration Théo Franken pourra cesser, pour reprendre l’image de son président de parti Bart De Wever, « de remplir des seaux pour écluser les caves ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs