Accueil La Une Belgique

Ashley Madison, le piratage qui révèle l’arnaque

Le site contenait très peu de vrais profils féminins.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

C’est sur fond de musique que les employés ont découvert le piratage. Le 12 juillet, quand ils arrivent dans leurs bureaux du groupe Avid Life Media, les employés allument leur pc, et découvrent un message de menace signé « The Impact Team » avec, en fond sonore le tube « Thunderstruck » (frappé par la foudre) d’AC/DC.

Quelques jours plus tard, le 18 août, le groupe de hackers révèle les noms de l’ensemble des utilisateurs d’Ashley Madison, site de rencontre extraconjugal. En tout, 37 millions de personnes voient leurs informations personnelles divulguées. Soit quelque 30 gigaoctets de données accessibles à tous sur la toile.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs