Accueil Société

500 térabits? Trop moderne et trop cher (pour l’instant)

La nouvelle technologie de stockage des données mise au point par les chercheurs de l’université de Delft sera hyperpuissante. Elle ne répondra pas nécessairement à tous les besoins, comme en témoigne Frédéric Lemmers dont l’équipe numérise les fonds de la Bibliothèque royale depuis 10 ans.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Des chercheurs néerlandais ont conçu une technologie qui pourrait permettre de numériser l’équivalent de la production littéraire de toute l’humanité sur une plaque de cuivre de la taille d’un timbre-poste. Pas tout à fait au point, cette technologie est une amorce de réponse au problème du stockage des données produites chaque jour par les internautes… Auxquelles s’ajoutent des données anciennes, sur support papier, puisées dans les archives des bibliothèques et numérisées pour les lecteurs d’aujourd’hui et de demain. L’évolution des moyens de stockage peut-elle changer la vie des bibliothèques numériques ?

En Belgique, une équipe numérise jour après jour les fonds de la Bibliothèque royale depuis 10 ans en vue d’alimenter la bibliothèque virtuelle « Belgica ». Questions à Frédéric Lemmers, qui dirige ce projet.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs