Accueil Monde

L’Emni, la cellule secrète de Daesh chargée d’exporter la terreur en Europe

L’unité est chargée de recruter les combattants européens et de commander, à distance, des opérations terroristes au-delà des frontières syriennes.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Comme Harry Sarfo, ancien combattant allemand de Daesh, ils seraient des centaines à avoir été renvoyés dans leur pays d’origine pour y mener des attaques terroristes.

Dans une récente enquête basée sur le témoignage de Harry Sarfo et des documents issus de divers services européens de renseignement, le quotidien New York Times met en lumière la cellule secrète au sein du groupe Etat islamique qui se charge de commander, à distance, des opérations au-delà des frontières syriennes. Une cellule désormais connue sous le nom de « Emni ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs