L’Europe de Charlemagne prédomine

Guy Verfofstadt est candidat officieux au perchoir du Parlement européen.
DSC02434
A la recherche du bien commun
© AFP
Johan, 25 ans, cheveux bleus, vendeuse accréditée de marijuana chez Seed and Smith, comme l’atteste le badge autour de son cou, nous déballe sa vitrine. Elle commence par les «
classiques
» (au minimum, 25 dollars, le gramme, pour les curieux). «
Chaque herbe a ses propriétés
», explique la jeune femme avec un débit lent, le sourire aux lèvres.
Seniors: le prix de l’assurance autonomie coince!
Jean-Luc Crucke répond du tac-au-tac à Demotte.
Plusieurs milliers de personnes manifestaient samedi après-midi à Berlin contre «la folie des loyers» et la spéculation immobilière. D’autres manifestations étaient prévues samedi à Munich, Cologne, Francfort, Göttingen, Fribourg ou encore Mannheim.
Rien n’arrête Louis de Funès. Pas même la «
gastronomie
» anglaise
!
La congestion du trafic automobile dans la capitale, selon les patrons wallons, constitue un véritable frein à y donner des rendez-vous d’affaires.
La première rame est terminée, elle n’attend plus que de réussir ses tests. La Stib l’a découverte ce lundi à San Sebastián.
Belgaimage
La lutte contre l’exode urbain s’inscrit en filigrane de tous les programmes régionaux des partis.
© Bruno D’Alimonte | Le Soir
Le projet de corps européen de gardes-frontières et de garde-côtes avance bien. Les Etats membres sont convenus de mettre sur pied un contingent permanent de 10.000 agents, dûment équipés, d’ici 2027.
Chaque jour, 1,8 million  de déplacements se font  à l’intérieur, à destination ou en provenance  de Bruxelles.
RTX6MBTA
Tokushima, à première vue, c’est le paradis sur terre, belles forêts, cultures en rizières, traditions et poésie. Mais un paradis qui se dépeuple.
L’exode urbain se poursuit, qui voit la classe moyenne quitter Bruxelles au profit de la Flandre ou de la Wallonie.
Régionaliser les compétences de la Communauté française «
coûterait les yeux de la tête à Bruxelles
», selon le constitutionnaliste Christian Behrendt. © Belga.
Ce que le premier bourgmestre socialiste depuis cent ans veut faire de Koekelberg, c’est une commune où les jeunes vont à la crèche, à l’école et ont des loisirs, où les habitants se connaissent et parlent les langues des uns et des autres, que l’on parcoure plutôt que l’on ne traverse, qui s’inscrit dans sa Région de Bruxelles-Capitale.