Accueil Culture

Photographie: les histoires de famille d’Erika Vancouver

Soixante ans après le Bois du Cazier, les petites-filles de Salvatore se présentent avec fierté au concours de Miss Italia Belgio.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 3 min

Soixante ans après le Bois du Cazier, les petites-filles de Salvatore se présentent avec fierté au concours de Miss Italia Belgio. Le regard fier, devant le rideau rouge, elles posent devant l’objectif de la jeune photographe bruxelloise Erika Vancouver. «  C’est très différent des concours de miss traditionnels, précise celle-ci. Pour ces jeunes filles, c’est vraiment une manière de revendiquer leur appartenance à leur communauté, leurs racines. Et le concours a un côté très familial. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs