Accueil Culture Musiques

Festivals: de futures normes pour limiter les décibels

Un arrêté royal obsolète va être revu par de nouvelles normes en Wallonie et à Bruxelles. Sur le terrain, l’arrêté flamand sert de repère.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Ce week-end, Esperanzah ! rassemblera un public plutôt familial à l’Abbaye de Floreffe, le Micro Festival de Liège s’adressera aux curieux, tandis que le BSF installera ses quartiers jusqu’au 14 août au centre de Bruxelles. Le point commun entre ces festivals wallons et bruxellois, aussi différents soient-ils ? Ils ne sont pas soumis à un cadre juridique limitant les décibels. Ou plutôt, ils restent théoriquement soumis à un arrêté royal datant du 24 février 1977, fixant le niveau sonore maximum à 90 décibels. Une norme désuète, quand on sait qu’un tel volume sonore est atteint par 2.000 personnes qui applaudissent.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs