Accueil Société

Pierre Mertens: «La catastrophe de Marcinelle a changé ma vie»

On célèbre les 60 ans de la catastrophe du Bois du Cazier, ce lundi. L’écrivain Pierre Mertens nous dit à quel point ce drame a influencé sa vie et son œuvre.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Soixante ans après la catastrophe de Marcinelle, l’écrivain belge Pierre Mertens se souvient du drame comme si c’était hier.

Il a 16 ans, le 8 août 1956, quand un air solennel de Bach s’élève de la radio de sa grand-mère, présageant une mauvaise nouvelle.« Il doit se passer quelque chose ». L’information tombe, une explosion a eu lieu dans la mine de Marcinelle. L’adolescent, « petit bourgeois bruxellois » comme il se décrit, décide aussitôt de partir pour se confronter à la réalité. Les veuves italiennes en pleurs accrochées au grillage, attendant de voir les corps de leurs maris remonter à la surface, les cadavres des chevaux, la fumée noire s’échappant du sol, sont autant d’images qui, dit-il, ont bouleversé et changé sa vie, au point d’éveiller en lui sa soif d’écriture.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lefebvre Marianne, dimanche 7 août 2016, 20:31

    J'avais trois ans et je m'en souviens Je suis carolo On n'oublie pas sinon on n'est pas vraiment carolo

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs