Accueil Société

Charleroi sur la carte du terrorisme international

Jean Nouvel, l’architecte de la tour de police de Charleroi devant laquelle s’est déroulée l’attaque, l’avait conçu pour que ce commissariat qui soit autre chose qu’une forteresse. Des aménagements ont été prévus pour renforcer la sécurité.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 4 min

Sur la carte du terrorisme international, Charleroi n’était jusqu’à samedi qu’une discrète référence : les assaillants du Bataclan et du Stade de France en novembre dernier y avaient loué une habitation où ils étaient notamment passés avant de partir mettre Paris à feu et à sang mais ceux-ci, dans la clandestinité qui a été la leur, avaient occupé bien d’autres planques. Depuis ce week-end, Charleroi est aussi sur la liste de plus en plus longue des villes qui ont été le théâtre d’une attaque terroriste. Triste notoriété qui a valu dimanche aux Carolos de voir débarquer des journalistes étrangers en mal d’éléments descriptifs. A la question d’un journaliste anglais de savoir si les différentes « communautés », qui composent la variété des rues carolos, cohabitaient paisiblement ou pas, le porte-parole de la police de Charleroi David Quinaux répondait de la sorte : « Cette attaque nous a énormément surpris. Les différentes communautés ont toujours vécu paisiblement à Charleroi. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs