Accueil Belgique

Attaque à Charleroi: les policiers, inquiets, veulent être mieux protégés

Cette attaque pose la question de la sécurité des policiers.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Deux policières ont été blessées par une machette à Charleroi ce samedi. Cette attaque pose la question de la sécurité dont doit bénéficier la police. Le niveau de menace pour les commissariats reste au niveau 2 même si des mesures additionnelles ont été décidées. «  Un niveau 2 +  », a indiqué Charles Michel. Les syndicats de police sont inquiets et demandent davantage de mesures de sécurité.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Monsieur Alain, lundi 8 août 2016, 10:56

    Si l'attaque avait eu lieu dans une école, à combien serait le niveau de la menace aujourd'hui ? Mais bon, les policiers, c'est beaucoup moins grave, après tout, "ils sont là pour ça". Quand les syndicats parlent de "mépris" à l'égard de la police, c'est aussi à cela qu'ils pensent. Le maintien du niveau 2 pour la police est un non sens qui n'est dicté que par la crainte de voir les policiers se préoccuper trop de leur propre sécurité et pas assez de la nôtre.

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs