Accueil Belgique Politique

S’appeler «de Belgique» sans être «prince de Belgique»

Peut-on garder le nom sans porter le titre ? A priori, juridiquement oui. Le but recherché n’est alors pas atteint...

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Désormais, seuls les enfants et petits-enfants du Roi et de l’héritier seront encore « princes de Belgique ». Est-ce à dire qu’ils ne pourront plus, non plus, porter le nom « de Belgique » ? Voilà une belle querelle juridique…

Pour le Palais, la réponse est manifestement oui : il voulait limiter le nombre de titres de « prince de Belgique » et de personnes s’appelant « de Belgique ». A charge pour ces derniers de choisir un nom tiré des «  titres qui leur reviennent de droit par leur ascendance  » (article 4 de l’arrêté royal de 2015 sur l’octroi du titre). Et comme ils sont descendants, de Léopold Ier, ils pourraient donc s’appeler « de Saxe-Cobourg ». Ce qui n’est par forcément du goût des intéressés…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs