Accueil Monde

Pourquoi la rencontre entre Erdogan et Poutine était capitale

Les deux présidents se sont retrouvés ce mardi à Saint-Pétersbourg. Pour oublier les mois de crise diplomatique. Et pour envoyer des signaux aux occidentaux.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Les touristes russes sont de retour sur les plages d’Antalya. Et, ce mardi 9 août, Recep Tayyip Erdogan a retrouvé Vladimir Poutine à Saint-Pétersbourg. Les deux présidents se sont efforcés de mettre en scène des retrouvailles très symboliques pour faire oublier près d’un an de tensions et d’invectives. Une crise diplomatique provoquée par le crash d’un bombardier russe abattu par l’aviation turque au-dessus de la frontière turco-syrienne en novembre 2015. Cette rencontre sera un bon coup pour chacun des deux présidents au-delà de leurs relations bilatérales. Après les critiques occidentales sur la chasse aux sorcières dans l’armée et les médias depuis le putsch raté du 15 juillet, Recep Erdogan va pouvoir sortir de son isolement international. Vladimir Poutine, lui, joue une nouvelle carte diplomatique dans son bras de fer avec les Etats-Unis et l’Union européenne. «  Cette rencontre est avant tout un signal envoyé à l’occident qui, pour Moscou et Ankara, reste le partenaire principal

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs