Accueil Belgique Politique

Les arrestations préventives divisent la majorité

Jan Jambon met sur la table l’idée de son président. Celle des arrestations préventives par les bourgmestres. La piste ne passe pas la rampe ni de la majorité. Ni de la Constitution.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

Le ministre de l’Intérieur, Jan Jambon, a indiqué ce mardi, sur Bel-RTL, que la gouvernance armée « bewapend bestuur » devait faire partie de l’arsenal législatif en Belgique.

La mesure consiste en l’élargissement des pouvoirs de police du bourgmestre, jusqu’à pouvoir procéder à des arrestations de suspects sans infractions constatées, de procéder à des analyses de GSM ou de fermer des lieux susceptibles d’abriter des activités illicites. C’est du moins en ces termes que l’a présentée le président de la N-VA, Bart De Wever. « Dans la situation où l’on est, attaqués par une organisation comme l’Etat islamique nous devons adapter nos moyens aux situations. Et ces propositions telles qu’elles ont été émises par Bart De Wever, doivent encore s’ajouter à notre arsenal législatif », a dit le ministre de l’Intérieur mardi matin.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Remacle José, mercredi 10 août 2016, 12:21

    Prévenir vaut mieux que guérir. Bon sang quand acceptera-t-on que devant le danger il faut bien qu'il y ait certaines contraintes? Je préfère que quelques centaines de personnes soient plus ou moins inquiétées par la Sécurité si cela permet d'éviter un attentat et la perte, même, d'une seule vie. Quant au message de Ouwerx Chistiane, je n'en comprends pas l'à propos dans ce cas de figure.

  • Posté par Monsieur Alain, mercredi 10 août 2016, 14:12

    Ce sont nos libertés qui sont attaquées par les terroristes, par l'EI et par tout qui prône la violence au mépris du dialogue. Pourquoi leur donner gain de cause en les annihilant nous-même. Si vous ne comprenez pas Ouwerx Christiane, renseignez-vous sur les fondements de nos régimes démocratiques qui plongent leurs racines au Siècle des Lumières. L'exécutif ne peut avoir le pouvoir d'embastiller qui bon lui semble sans procès !

  • Posté par Ouwerx Christiane, mercredi 10 août 2016, 10:49

    «Quand ils sont venus chercher les communistes, Je n’ai rien dit, Je n’étais pas communiste. Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, Je n’ai rien dit, Je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste. Quand ils sont venus chercher les juifs, Je n’ai pas protesté, Je n’étais pas juif. Quand ils sont venus chercher les catholiques, Je n’ai pas protesté, Je n’étais pas catholique. Puis ils sont venus me chercher Et il ne restait personne pour protester.»

  • Posté par Monsieur Alain, mercredi 10 août 2016, 14:03

    Tout est bien là oui. C'est terriblement angoissant de constater que ce texte est à nouveau d'actualité. Je le croyait son application figée à tout jamais dans l'histoire liée au régime NAZI. Bientôt nous pourrons aussi chanter avec Brel : "Pourquoi ont-ils tué Jaures" ?

  • Posté par Michiels-sudowicz , mercredi 10 août 2016, 9:25

    Trop de laxisme nous mène à l'échec. Je n'aime pas la NVA qui veut diviser notre pays, mais, dans ce cas ci, ils ont raison. Mille fois raison.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs