Accueil Marché de l’art

L’art borderline

Cet été, le museum Dr Guislain, à Gand, antre d’expositions mémorables, devient le musée Dirk De Wachter

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 3 min

Le museum Dr Guislain continue d’égrener son chapelet d’expositions portant sur la manière unique dont l’art dévoile, souvent avec une longueur d’avance, les problèmes psychosociaux. Installé au sein du plus ancien établissement de soin des troubles mentaux, le fameux museum invite cette fois le psychiatre Dirk De Wachter, auteur du livre à succès, Borderline Times, à faire de sa réflexion le point de départ d’une exposition. Il y défend, avec force peintures, dessins, objets, vidéos et photographies, la thèse selon laquelle la société tout entière est sur le fil du rasoir, et pas seulement les individus nombreux à se voir dépistés « borderline ». Dans les années 70, déjà, Ronald Laing, en rupture avec la psychiatrie traditionnelle, considérait la schizophrénie comme une réaction saine à un environnement malsain.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Marché de l’art

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs