Accueil La Une Monde

La révolte des Oromos lézarde la mosaïque éthiopienne

Une centaine de morts en deux jours : le bilan des manifestations qui ont eu lieu en Ethiopie s’alourdit sans cesse

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 4 min

Une centaine de morts en deux jours : le bilan des manifestations qui ont eu lieu en Ethiopie s’alourdit sans cesse. Amnesty International assure que, les 6 et 7 août, les forces de l’ordre ont tiré à balles réelles sur les manifestants dans deux régions du pays, celle peuplée par les Amharas au Nord et celle peuplée par les Oromos au centre et à l’Ouest.

Des rassemblements ont eu lieu samedi dans l’ensemble de la région Oromo ainsi que dans la capitale Addis Abeba, généralement épargnée par les manifestations. Il s’agit de la troisième vague de mécontentement depuis novembre dernier. Elles auraient déjà fait plus de 400 morts et sont le signe du profond malaise qui secoue ce pays de 85 millions d’habitants, considéré par les Occidentaux comme un allié important dans la région et cité en exemple pour son développement économique spectaculaire.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs