Accueil Opinions Éditos

Cette indécrottable peur de l’immigration

Selon un sondage Ipsos, 60 % des Belges jugent qu’il y a « trop de migrants » dans leur pays. Une moyenne remarquablement élevée par rapport à leurs voisins. Même si cette hostilité est en baisse…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 3 min

Juin dernier. Les 70 ans de l’immigration italienne. Ce que « déracinement » veut dire. Chagrin. Coups bas. Espoirs. D’anciens migrants ont rappelé le voyage vers le Nord, la loi impitoyable du charbon, la méfiance et le racisme des locaux. Mais aussi, les décennies passant, la fusion avec la population belge. Ce qu’on appelle une « intégration réussie ».

Peu de Belges semblent croire aujourd’hui qu’un tel succès soit à nouveau possible. Ils comptent même parmi les plus pessimistes au monde lorsqu’ils jaugent la capacité des migrants actuels à s’intégrer. Moins d’un tiers des Belges estiment que ceux-ci parviendront un jour à se fondre dans la population aussi sûrement que le sucre dans le café. C’est l’un des enseignements d’un sondage Ipsos qui porte sur 22 pays et quelque 16.040 sondés.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Dopchie Henri, mardi 18 octobre 2016, 18:31

    Beaucoup de Belges craignent que, à terme, les musulmans deviennent majoritaires et imposent la charia. Pourquoi ne pas les interroger sur ce point précis?

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs